La Musicothérapie – God Bless Fitness

✈️ C'est l'anniversaire de notre première commande : Livraison Suivie OFFERTE jusqu'à 23h59 !

La Musicothérapie

Publié par God Bless Fitness le

La Musicothérapie

« La musique adoucit les mœurs » : ce proverbe populaire, dont les origines sont attribuées à Platon, suffit à résumer les pouvoirs de la musique.

De tous temps, on a considéré que la musique avait été inventée par les dieux, ou bien qu'elle était l'expression des puissances supérieures qui commandent le sort du monde.

Dans la Grèce antique, Hermès a inventé la lyre, et les plus anciens instruments de musique retrouvés en Chine sont toujours associés à des pratiques divinatoires et des calculs sur les rythmes.

Selon Vitruve, architecte romain qui vécut au 1er siècle avant J.C., les génies de la musique avaient, mieux que quiconque, assimilé les principes directeurs de la Loi Naturelle, c'est-à-dire les lois de la proportion que la nature nous offre dans sa dimension la plus parfaite.

Pythagore avait exploré les interactions de la musique et des mathématiques. Il avait remarqué que, lorsqu'un forgeron frappe son enclume, les notes émises sont différentes suivant le poids du marteau. Dès qu'un objet se met à vibrer, sa vibration conduit les molécules d'air qui l'entourent à vibrer également. Ces vibrations voyagent jusqu'à nos tympans, et un signal est envoyé au cerveau qui nous transmet la sensation sonore.

Les pythagoriciens soutenaient aussi que l'orbite de chaque planète émettait une note particulière, d'où la notion de « musique des sphères », « harmonie universelle ». Selon cette doctrine, chaque type de musique aurait sur ses auditeurs un effet différent. Ainsi certains rituels de guérison, en Grèce, s'accompagnaient de thérapies musicales.  

En Inde, la musique a été associée très tôt à des rituels sacrés. Dans la vie des Grecs, la musique jouait un rôle important. Elle était censée guérir non seulement les âmes, mais elle avait aussi une action sur les organes du corps.

Relevant évidemment de l'ouïe, elle était donc reliée à l'eau comme élément correspondant à ce sens. Par exemple, le Do concentre l'énergie du foie, le Ré concentre l'énergie des poumons, le Mi concentre l'énergie de la rate, le Sol concentre l'énergie des reins, le La concentre l'énergie du cœur.

L'HISTOIRE MODERNE DE LA MUSICOTHÉRAPIE

Débutant dans les années 1940-1950, cette nouvelle forme de traitement alternatif qui utilisait une musique thérapeutique a été utilisée sur des soldats pour tenter de soulager les traumatismes de la guerre, en agissant à la fois sur la maladie physique et les blessures psychiques.

En France, un ingénieur du son, Jacques JOST, en a posé les bases cliniques avec l'aide du milieu médical, et notamment du docteur Rolando Omar BENENZON, l'un des plus grands pionniers mondiaux de la musicothérapie.

Jacques JOST et Edith LECOURT, psychologue et professeure à la Sorbonne, créent dans les années 1970 le Centre Français de Musicothérapie.

La Musicothérapie

LES GRANDS PRINCIPES

La musique pénètre au cœur de chacun, et atteint chaque individu au plus profond de lui, en fonction de sa propre sensibilité, de son « moi », et se révèle un moyen qui peut permettre d'exprimer ses souffrances, ses émotions, ses chagrins parfois enfouis, ses joies... A l'aide des rythmes et des sons, on peut augmenter sa créativité, améliorer ses capacités cognitives, psychomotrices, affectives, sociologiques. Son avantage est qu'elle ne requiert aucune connaissance musicale pour en tirer un profit maximal, et ses visées thérapeutiques s'élargissent de plus en plus tant les bénéfices retirés sont reconnus.

Il est incontestable que certains sujets sont plus que d'autres sensibles à la musique dans les émotions qu'ils ressentent, mais les études révèlent que seuls environ 5 % d'entre eux ne ressentiraient aucun plaisir particulier à en écouter.   

Il existe trois approches dans la pratique de la musicothérapie :  

Musicothérapie active : le patient émet lui-même des sons pour s'exprimer  (chant, instrument, pratique gestuelle... )

Musicothérapie réceptive : le patient écoute de la musique pour stimuler l'énergie, accroître la concentration, faire surgir des émotions...

Détente psycho-musicale pour la détente physique et psychique, la relaxation.

LES BIENFAITS DE LA MUSICOTHÉRAPIE

Améliorer l’humeur

De nombreuses études auprès de diverses populations permettent de constater que la musicothérapie peut contribuer à améliorer l’humeur, notamment dans le milieu hospitalier où des effets positifs ont été remarqués sur les patients, et plus spécialement sur le moral des personnes en soin de longue durée. Et dans la vie de tous les jours, qui n'a pas vu son humeur changer en écoutant un air ?

Réduire l’anxiété

Par son effet physiologique qui a le pouvoir de libérer des endorphines, de produire de la dopamine, une musique relaxante peut atténuer la douleur et l’anxiété. La pratique de la musicothérapie est de plus en plus recommandée comme adjuvant aux soins médicaux auprès des individus hospitalisés, notamment en soins palliatifs, dans les phases pré et post-opératoires.

Contribuer au soulagement de la douleur

Corrélativement à l'anxiété, il est reconnu que grâce au soulagement de la douleur par la musicothérapie, le recours à la morphine, sédatifs, anxiolytiques et analgésiques s'en trouve diminué du fait d'une perception amoindrie et d'une plus grande tolérance à celle-ci.

Action favorable lors de schizophrénie

Des résultats d'essais cliniques font état d'amélioration de la santé mentale et du comportement social de personnes atteintes de schizophrénie. Ces personnes ont manifesté une augmentation de leur intérêt pour le monde extérieur et pour les autres, une meilleure relation sociale par le dialogue.

Il en est de même en ce qui concerne les effets sur des individus souffrant de démence. Une amélioration de leur état émotionnel et des troubles du comportement a été rapportée, impliquant une diminution des apports pharmacologiques et des recours aux interventions physiques.  

Une aide pour les autistes

Dans le traitement de l'autisme, également, des effets positifs se sont avérés auprès d'enfants et d'adolescents : amélioration de l'attention, de la communication, de la parole et des gestes, et aussi de la compréhension du vocabulaire, de la coordination, avec une diminution de l'anxiété.

Amélioration du sommeil

A tous les âges de la vie, on peut mesurer les effets apaisants d’une musique douce, qu'elle soit chantée ou instrumentale. Ne chante-t-on pas une berceuse pour endormir un enfant ? Et pour les personnes âgées, des études montrent que la musicothérapie facilite l'endormissement, participe à améliorer la qualité du sommeil en diminuant le nombre de réveils.

Aide pour les Parkinsoniens

La musicothérapie, utilisée seule ou associée à la physiothérapie, peut améliorer la coordination motrice chez les sujets atteints de la maladie de Parkinson (précision des mouvements, cadence de la marche) ainsi que des progrès notables relatifs au langage, aux fonctions émotionnelles et à la qualité de vie.

QUI PRATIQUE ?

En France, il n'y a actuellement aucun diplôme d'Etat de musicothérapeute. Tout diplôme ou certificat délivré par un centre de formation, quel qu'il soit, a la même valeur à condition qu'une formation longue (3 ans ou plus) soit validée et suffisamment complète. Pour exercer en cette qualité, il faut que le titre soit délivré par les centres agréés par la Fédération Française de Musicothérapie (FFM).

Les musicothérapeutes exercent notamment dans les écoles, les hôpitaux et établissements de soins, les établissements pour personnes âgées, les centres communautaires, de rééducation ou de réadaptation.

DANS LA VIE DE TOUS LES JOURS

En dehors du contexte thérapeutique, la musique intemporelle, universelle, nous accompagne tout au long de notre vie. Une simple mélodie est capable de réveiller nos émotions, de nous apaiser, de rappeler des souvenirs, de nous faire retourner en enfance, de faire envoler, ne serait-ce que pour un instant, tous nos soucis, nos blessures. Stimulante, sédative, elle agit sur les processus physiologiques, la tension artérielle, la fréquence respiratoire et cardiaque, les rythmes du cerveau, et améliore l'activité physique.

Elle a des effets non seulement sur le plan individuel, mais aussi sur le plan collectif.

L'histoire témoigne de l'effet d'entraînement de la musique sur les peuples : musique militaire, hymnes divers accompagnant les manifestations ou les épreuves sportives pour galvaniser l'auditoire, musique rythmique pour stimuler les pratiquants de fitness et autres disciplines d'entretien, concerts symphoniques ou de variétés, musiques tribales et rituelles...

Toutes les cultures  ont reconnu les vertus de la musique, qu'elles soient euphorisantes, stimulantes, apaisantes, transcendantes, guerrières, triomphantes...

Voici deux citations pour résumer et témoigner de l'importance que revêt la musique dans nos vies :

« La musique met l'âme en harmonie avec tout ce qui existe » - Oscar Wilde

« Sans musique, la vie serait une erreur » - Friedrich Nietzsche

Chez God Bless Fitness, nous vous proposons un large choix d'accessoires et objets spirituels vous permettant de vous relaxer, ainsi que de réduire votre stress. Cliquez sur ce lien pour les voir :  https://www.godblessfitness.fr/collections/yoga

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager et à laisser un commentaire.

God Bless Fitness.


Partager ce message


← Message plus ancien Message plus récent →


  • Article très intéressant et fort instructif sur les bienfaits de la musique.

    Thérèse le

Laisser un commentaire