L'art du Taï Chi Chuan – God Bless Fitness

✈️ C'est l'anniversaire de notre première commande : Livraison Suivie OFFERTE jusqu'à 23h59 !

L'art du Taï Chi Chuan

Publié par God Bless Fitness le

L'art du Taï Chi Chuan

Le taï chi chuan est le résultat d'un long travail au cours des siècles, procédant par transitions presque insensibles avant d'aboutir à sa forme actuelle.

Déjà, dans la haute antiquité, l'empereur mythique Fou-Hsi aurait ordonné la création de la Grande Danse pour développer la santé de ses sujets. Vers le IVe siècle avant J.C., Tsang-Tseu, un disciple de Lao-Tseu, parle de techniques d'assouplissement qui s'inspirent de l'imitation de l'ours et de l'oiseau. Plus tard, vers la fin du IIe siècle de notre ère, le médecin impérial Hwa-Do écrit : « Pour garder le corps en bonne forme, étirez la taille, remuez le corps, travaillez les articulations, et faites ainsi reculer le vieillissement ». Pour atteindre ce but, il reprend et complète l'idée de Tsang-Tseu en inventant le « jeu des cinq animaux », c'est-à-dire l'imitation de l'ours, du tigre, du daim, du singe et de l'oiseau. Au cours des siècles de nombreuses méthodes créées par le peuple chinois se sont répandues dans tout le sud-est asiatique, donnant lieu à une floraison abondante de ce que l'on nomme en général « les arts martiaux extrême-orientaux ».

Dérivé des arts martiaux, le taï chi chuan a été pendant longtemps considéré comme technique de combat à mains nues, de self défense, et bien que des maîtres l'enseignent toujours dans ce but, cet aspect est parfois abandonné au profit de la détente.

Le taï chi chuan est lié à une philosophie et à une conception du monde qui lui donnent toute sa signification. Il est plus qu'une gymnastique du corps; c'est une pratique unissant le ciel, la terre et l'homme. Dans la pensée chinoise, le corps est une unité indissoluble : prendre conscience de son corps, c'est se donner accès à son être entier.

Selon la pensée chinoise, en premier lieu tout dépend dans l'univers de deux principes, opposés et complémentaires : le Yin et le Yang, l'ombre et la lumière, le féminin et le masculin, la faiblesse et la vigueur. La base du taï chi chuan est fondée sur cette pensée. En deuxième lieu, le corps est une unité indissoluble, esprit et corps. Lorsqu'un membre est en mouvement, c'est tout le corps, en étant mentalement sollicité, qui est en mouvement. C'est la lutte et l'union perpétuelles du Yin et du Yang qui engendrent l'équilibre et l'harmonie qui mènent à l'équilibre chinois appelé Tao. L'esprit ne peut jamais être exclu, il est l'élément nécessaire et essentiel pour conduire à la concentration indispensable à l'exécution des mouvements. Ce qui fait la richesse du taï chi, c'est qu'il est infini, toujours perfectible et capable de s'enrichir et de s'approfondir dans l'exercice du geste et le développement de l'attention, de la concentration et de la disponibilité, pour atteindre une harmonie parfaite parce qu'il fait appel à l'être tout entier.

La respiration, fonction vitale par excellence, est un élément essentiel dans le taï chi. Contrôler la respiration abdominale pour faire fonctionner principalement les contractions et décontractions du diaphragme.

Il n'y a qu'un seul taï chi chuan, mais il existe différents styles et différentes écoles :

  • Chen, la plus ancienne et la plus difficile
  • Wou, peu connue et peu pratiquée
  • Sen, très peu connue
  • Yang, la plus connue et la plus populaire

L'art du Taï Chi Chuan

LES BIENFAITS DU TAI CHI CHUAN SUR LA SANTE

Le peuple chinois pratique régulièrement, voire quotidiennement cet art séculaire, et a par expérience une parfaite connaissance des effets bénéfiques sur le corps et l'esprit. Depuis quelques années, les communautés médicales et scientifiques se sont penchées sur cette discipline et cherchent à démontrer les effets de la pratique des mouvements lents, gracieux et coordonnés du taï chi chuan sur diverses fonctions organiques et mentales, et ce dans une perspective thérapeutique.

Ainsi, quel que soit l'angle sous lequel le taï chi chuan est analysé, (physiologique, biomécanique, psychologique, gérontologique, et même neurologique), il ressort que sa pratique régulière améliore de nombreuses fonctions vitales, parmi lesquelles : 

  • les fonctions cardiovasculaires et respiratoires, par une diminution de l'hypertension, une augmentation des capacités respiratoires
  • la force musculaire des membres inférieurs, car les mouvements pratiqués en posture semi-fléchie sollicitent les muscles des jambes
  • le contrôle du mouvement des membres supérieurs au cours de tâches manuelles usuelles : les mouvements sont réalisés avec une précision et une concentration extrêmes
  • l'équilibre postural dynamique et statique, contribuant à la réduction des risques de chute chez les personnes âgées
  • la réduction de la nervosité, la régulation de l'humeur et l'amélioration de l'attention, du fait de la lenteur et de la grande concentration que la pratique exige
  • il induit douceur, lenteur, coordination et continuité, car les enchaînements doivent être réalisés avec fluidité, d'une seule haleine, sans interruption, sans saccades, en introduisant la pensée dans l'action et l'action dans la pensée. Chaque mouvement s'exécute à partir du précédent tout en suggérant le prochain, en continu, corps et esprit dans une unité parfaite

A QUI CONVIENT LE TAI CHI CHUAN ?

Il n'exige pas de force spéciale, ses techniques s'adaptent aux possibilités de chacun. Tout le monde est donc capable de le pratiquer et d'en tirer profit. C'est une discipline corporelle que l'on peut pratiquer tout au long de la vie, il n'y a aucune contre-indication.

SES OBJECTIFS ?

Le taï chi chuan peut se pratiquer soit comme une gymnastique ou un sport doux, soit comme une discipline corporelle et psychique aux effets curatifs, soit comme une méditation en mouvement.

OU LE PRATIQUER ?

Il n'exige pas de vastes espaces, une surface de 3 m x 5 m suffit. L'idéal est de le pratiquer en plein air, dans un cadre de verdure. Pour une pratique à l'intérieur, ouvrir les fenêtres de préférence.

DANS QUELLE TENUE ?

Le taï chi chuan ne demande pas de tenue particulière, toutefois il faut éviter d'être gêné par des vêtements trop serrés ou de hauts talons; il faut être à l'aise pour l'amplitude des mouvements, que ce soit au niveau des épaules ou des jambes.

SA DURÉE ?

La durée d'une séance est variable, au minimum 15 mn et peut aller jusqu'à 1 heure, voire plus selon le niveau et les bienfaits que chacun en retire. Avant la séance, il convient de ménager un temps pour préparer le corps et l'esprit, par des exercices respiratoires, d'échauffement et d'assouplissement.

QUELLES SONT LES RÈGLES ?

Les mouvements exécutés qui font partie de l'enseignement sont codifiés et extrêmement rigoureux. Quelle que soit l'école de Taï chi et la méthode enseignée, même si elles ont des spécificités différentes, elles se rejoignent sur les règles de base, à savoir :

  • la tête doit être dirigée vers le haut sans forcer
  • le dos, ni bombé, ni creux, doit être droit
  • les épaules et les coudes doivent être relâchés et inclinés vers le sol
  • les jambes doivent être légèrement fléchies
  • les pieds doivent être enracinés solidement dans le sol
  • les yeux suivent généralement les mouvements des mains et le regard est droit devant soi
  • les articulations doivent rester souples et relaxées
  • les mouvements doivent être fluides et les enchaînements en continu
  • ne jamais forcer

COMBIEN DE TEMPS NÉCESSAIRE POUR APPRENDRE LE TAI CHI CHUAN ?

L'idéal serait d'y consacrer une demi-heure par jour. C'est la pratique inlassable qui fait avancer dans l'apprentissage de cet art. C'est long et il ne faut jamais se décourager, lentement la répétition des séquences est essentielles pour arriver à la maîtrise de chaque phase et pour aller plus loin. Par un travail assidu, les bases fondamentales peuvent s'acquérir en quelques mois. Mais pour posséder cet art, plusieurs années d'étude et de pratique sont indispensables.

QUI ENSEIGNE ?

Les cours se donnent individuellement ou en groupes.

Les spécialistes en taï-chi exercent dans des centres spécialisés, des centres associatifs, des clubs sportifs, des structures de loisirs...

Il n’existe pas d’organisme officiel qui accrédite les professeurs de taï-chi.

En France, l'enseignement nécessite l'obtention du certificat de qualification professionnelle (CQP) « moniteur d'arts martiaux ». Ce titre permet d'enseigner contre rémunération dans la limite de 360 heures par an. Au delà il est nécessaire d'avoir un Diplôme d’État de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport, (DE JEPS) en Arts énergétiques et martiaux chinois.

Le Taï chi, au fil du temps, fait de plus en plus d'adeptes. Que ce soit comme technique de self-défense ou comme discipline de gymnastique et de détente du corps et de l'esprit, elle séduit par ses capacités à permettre à tous de retrouver énergie et sérénité.

Chez God Bless Fitness, nous vous proposons un large choix d'accessoires et objets spirituels vous permettant de vous relaxer, ainsi que de réduire votre stress. Cliquez sur ce lien pour les voir :  https://www.godblessfitness.fr/collections/yoga

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager et à laisser un commentaire.

God Bless Fitness.


    Partager ce message


    ← Message plus ancien Message plus récent →


    • J’ai beaucoup aimé cet article sur la pratique du Taï chi chuan, merci pour toutes les publications sur votre blog, et je tiens à remercier God bless fitness pour tous les articles que j’ai achetés et qui m’ont donné entière satisfaction.

      Thérèse Marie le

    Laisser un commentaire